L'auteur

Patrick Chastel, né le 24 février 1952 à Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne, arrive en Polynésie en 1973. Il débute comme professeur au collège La Mennais à Pape'ete, puis part aux îles Marquises où il enseigne au collège Sainte-Anne de Atuona, à Hiva‘oa. Il rejoint ensuite les Tuamotu et l’atoll de Rangiroa. Il est tout d’abord instituteur à l’école de Tiputa avant de devenir gestionnaire-comptable de l’hôtel Kia Ora.

A cette époque il a la chance de croiser la route, à Tahiti et dans les îles, de Jacques Brel, de Bernard Moitessier, d’Eric Tabarly et d’autres, peut-être moins connus, mais qui lui donnent tous le virus du voyage et de l’aventure. Il profite d’un retour en France pour acheter, armer et équiper un petit voilier de neuf mètres avec lequel il quitte le port de La Rochelle en 1983 en compagnie de sa fille, alors âgée de six ans.

L’objectif est très simple : retourner aux îles Marquises, mais en empruntant le chemin des écoliers…

Commence alors un long voyage qui les mène des côtes espagnoles et portugaises jusqu’aux premières îles, Madère et les Canaries. Puis, c’est une escale de plus d’un an au Sénégal avant de traverser l’Atlantique en dix-neuf jours et découvrir l’accueillante baie de Todos-os-Santos à Salvador da Bahia au Brésil.

C’est le début d’un magnifique séjour fait de rencontres inoubliables dans les nombreux mouillages et les petits villages de cette immense baie.

Mais l’appel du Pacifique se fait trop fort et, après plus de huit mois au Brésil, le bateau et son équipage mettent le cap au nord avec des escales en Guyane puis aux Antilles.

Après la traversée du golfe du Mexique, le moment tant attendu arrive avec le passage du canal de Panama et l’excitation de retrouver le Grand océan avec, loin devant l’étrave, les îles Marquises.
Quarante-et-un jours de mer sont nécessaires pour les atteindre et jeter l’ancre dans la baie de Taha‘uku à Hiva‘oa, onze ans après le premier séjour. Les retrouvailles avec la population de l’île sont tellement fortes et émouvantes que Patrick Chastel accepte avec le plus grand plaisir le poste d’enseignant en Histoire/Géographie proposé par le collège Sainte-Anne de Atuona.

Une nouvelle aventure commence mais cette fois à terre, et pas n’importe laquelle : la Terre des Hommes !

Après quinze ans comme professeur à Hiva‘oa, où il officie également en tant que correspondant du quotidien La Dépêche, Patrick Chastel revient sur l’île de Tahiti. Il enseigne le français et l’histoire-géographie au lycée professionnel Saint-Joseph à Puna‘auia durant treize ans.

En 2012, il décide de prendre sa retraite.

Tout au long de ces années, Patrick Chastel s’est adonné à sa passion pour l’écriture. Il a ainsi publié une vingtaine d’ouvrages dont environ la moitié est destinée aux enfants ou aux adolescents. L’autre moitié est composée de romans, dont l’un a été traduit aux Etats-Unis, de recueil de nouvelles et d’ouvrages spécialisés sur les Marquises.

Fervent admirateur de l’histoire, de la culture et de la langue de cet archipel, il n’a de cesse d’approfondir ses connaissances sur cette Terre des Hommes à laquelle il voue un attachement profond.

A partir de ses écrits, qu’ils soient destinés à la jeunesse ou aux adultes, Patrick Chastel n’a d’autre ambition que d’emmener le lecteur dans une promenade débridée afin de découvrir ou de mieux connaître quelques-unes des multiples facettes de ces îles des mers du Sud qui continuent de faire rêver.